Association des commercants des grands boulevards

L'association

Pour continuer à flâner sur les Grands Boulevards…
Rendre aux Grands Boulevards l'esprit « Grands Boulevards »

*****************

1-Rappel historique

Les Grands Boulevards sur lesquels Yves Montand aimait tant flâner ont une histoire qui remonte à Charles V. En effet, ils suivent le tracé des enceintes défensives construites par celui-ci puis par Charles IX et constituaient donc l'ancienne limite du Paris de la Renaissance.

Sous Louis XIV, cet espace de transition entre la ville et ses faubourgs devient un espace urbain central, celui de boulevard. Il conserve cependant une constitution fondamentalement dissymétrique et à l'emplacement des portes et plus généralement aux points de passage, une forte concentration de constructions anciennes.

C'est seulement à la fin du XVIIIème siècle  que la pression des grands propriétaires fonciers de l'Ouest se fait sentir et le site est transformé par un dynamisme économique et commercial exceptionnel lié à son avènement au rang d'espace public majeur et central de Paris.

Le Nouveau Cours décidé par Louis XIV en 1676, achevé en 1754, est devenu une des plus belles promenades de Paris et est aussi le centre des jeux et spectacles de plein air.
Dès avant la Révolution, ils deviennent un lieu de prédilection de la vie et de l'élégance parisienne avec la mode des cafés et ses attractions dont les fameux panoramas, tableaux peints à 360 ° ainsi que ses petits théâtres. Après les restrictions des mesures de l'Empire, le nombre des théâtres augmente à nouveau et produit des spectacles à succès comme les opérettes d'Offenbach.

Un siècle plus tard, en 1895, a lieu la première séance de cinéma par les Frères Lumière au Grand Café, boulevard des Capucines. Les premières salles construites spécialement pour cet usage datent de 1906.

Les écrivains ont loué les charmes de cet endroit tel Honoré de Balzac :
« Toute capitale a son poème où elle s'exprime, où elle se résume, où elle est plus particulièrement elle-même. Nul autre n'est comparable aux Grands Boulevards. »

2-Travaux d'aménagement et de rénovation : le Comité des Grands Boulevards

Ce lieu riche de son architecture et de sa vie culturelle populaire s'est peu à peu endormi et en 1997, la Mairie de Paris a lancé un grand projet de rénovation des Grands Boulevards, de la République à la Madeleine : amélioration de l'éclairage public, aménagement des trottoirs pour le confort des promeneurs, harmonisation du mobilier urbain, protection et rénovation de l'environnement architectural.

Ce travail a pu être réalisé par une instance de concertation, le Comité des Grands Boulevards, réunissant les associations, les élus, la Chambre de Commerce et d'Industrie de Paris, les services de l'Etat et de la Ville de Paris.

Cet effort de rénovation a porté ses fruits dans la mesure où la mission « Grands Boulevards » a été gérée par un interlocuteur unique, notamment en matière d'urbanisme.
Ce n'est plus le cas actuellement et la « Belle » s'est à nouveau endormie : mobilier urbain disparate, anarchie des enseignes, absence de projet d'animation, méconnaissance de ce tourisme populaire à l'international…

3-Charte des Grands Boulevards
    Pour réveiller les Grands Boulevards, redonner aux Grands Boulevards, l'esprit des Grands Boulevards, nous souhaitons que la Ville de Paris s'engage d'une manière volontariste aux côtés de tous les partenaires concernés : commerçants, artistes, élus, Chambre de Commerce et d'Industrie de Paris, services de l'Etat… autour d'une charte des Grands Boulevards dont nous proposons les 10 points suivants :
  • 1-Création d'une mission Grands Boulevards avec un interlocuteur unique au sein des services de la Ville de Paris.
  • 2-Promotion internationale des Grands Boulevards et inscription en « zone touristique » permettant l'ouverture le dimanche. Sous-titrages de spectacles étrangers
  • 3-Création, promotion et protection de la marque « les Grands Boulevards »
  • 4-Création d'un site Internet « Grands Boulevards »
  • 5-Installation d'une billetterie (Richelieu-Drouot) (cf billetteries Madeleine, Montparnasse)
  • 6-Plan annuel d'animation :
    • Grande Flânerie
    • le « off » à 15h le dimanche : rencontre avec les artistes
    • Boulevard du Rire
    • Remise d'un Prix des « Grands Boulevards » : prix attribué par le public par un vote sur Internet après une ou deux semaines de spectacles à 50%.
  • 7-Harmonisation du mobilier urbain
  • 8-Règles concernant les enseignes
  • 9-Protection du patrimoine bâti, mise en lumière et incitation au ravalement
  • 10-Mettre fin à l'autoroute urbaine par la mise en double sens des Grands Boulevards

Cette charte des Grands Boulevards qui comporte des mesures d'animation et des mesures d'aménagement et de rénovation doit être portée dans sa globalité par une forte volonté politique soutenue par tous les partenaires concernés.


Publicité


Partager


Roger Hodgson
Roger hodgson 2016
Recherche

Lettre d'information

WEBAM STUDIO
Publicité
Carte
Aperçu en vidéo

X